Contrat d’entretien chaudière : ce qu’il faut savoir

entretien chaudière

Publié le : 06 mai 20227 mins de lecture

La chaudière est cet élément indispensable sur quoi repose le chauffage central. Concrètement, c’est grâce à elle que le radiateur, les canalisations, la salle de bain et la cuisine sont fournis en eau chaude. Au vu de son rôle déterminant, quelques questions peuvent se poser. Quel est l’intérêt d’entretenir la chaudière ? Qu’est-ce que le contrat d’entretien ? Comment en établir un ? Quels avantages peut-on tirer d’une telle souscription ?

Pourquoi doit-on entretenir sa chaudière ?

L’entretien d’une chaudière est tout d’abord nécessaire pour des raisons de sécurité. En effet, s’il n’est pas réalisé, il y a de grands risques d’intoxication au monoxyde de carbone pouvant entraîner des vertiges et des nausées. Et dans les cas les plus extrêmes, ce gaz indétectable à la vue et à l’odeur, peut causer la mort. C’est d’ailleurs essentiellement pour cette raison que la loi demande un entretien annuel pour les chaudières dont la puissance est entre 4 et 400 kW. Et cette obligation ne fait aucune distinction entre les combustibles. Ainsi, sont concernées, les chaudières à bois, au gaz naturel, au propane ou au fioul. L’un des risques lorsque l’entretien n’est pas réalisé, si un problème venait à survenir, est que l’assureur est en droit de ne pas indemniser. Pour le locataire refusant d’effectuer ledit entretien, le propriétaire peut prélever le coût y afférent sur le dépôt de garantie. Lors de l’établissement du bail, il est donc primordial de se renseigner si cette tâche incombe au bailleur, au résident ou alors au syndicat de copropriété. Et comme la procédure d’entretien est technique et que l’enjeu est important, l’intervention d’un expert chauffagiste est requise. Dans ce cadre, les professionnels peuvent proposer d’établir un contrat d’entretien chaudière.

En quoi consiste le contrat d’entretien de chaudière ?

L’entretien chaudière comprendra généralement la vérification de la chaudière, le nettoyage, les réglages et les réparations ainsi que l’évaluation des émissions du taux de monoxyde de carbone. Après son intervention, le chauffagiste doit donner une attestation d’entretien ; et ce, au plus tard, 15 jours après sa visite. A noter que le professionnel doit aussi faire part de son diagnostic et donner les conseils pour une utilisation adaptée de la chaudière. Ainsi, le contrat doit spécifier toutes les conditions qui lient le souscrit au prestataire. Ce sera le document qui vaudra pour vérification des engagements de chaque partie en cas de manquement. Il faut savoir qu’un professionnel peut proposer différentes formules correspondant à différents niveaux de prise en charge. Elle peut donc aller de la simple visite pour une évaluation, jusqu’à la réparation et éventuels travaux de remplacement. Le contrat peut aussi être accompagné d’une garantie. Il faut toutefois faire attention sur ce point car dans la majorité des cas, elle n’est pas applicable s’il y a eu utilisation non conforme. La couverture n’est généralement pas effective lors des dommages causés par les intempéries. Ce point est donc à lire scrupuleusement avant toute conclusion.

Que contient le contrat d’entretien de chaudière ?

Avant la signature du contrat, il est primordial d’établir un devis. C’est seulement après avoir les coûts relatifs à la prestation que la signature se fera. Attention tout de même à lire son contenu avant toute acceptation. L’organisation et les conditions ne seront pas les mêmes selon le contrat d’entretien chaudière et le prestataire. Néanmoins, tout document de ce type doit contenir : les informations concernant l’entreprise (nom, adresse, statut, contact, etc.), le nom et les coordonnées de l’utilisateur de la chaudière (nom, adresse du lieu où se trouve la chaudière), la description des services et des interventions, vos engagements et ceux du professionnel, le coût de la prestation, la durée du contrat et les termes du renouvellement et les conditions de résiliation. Il faut savoir qu’il existe une multitude de types de contrat. Et selon la formule, le prix variera. Il est alors impératif de décortiquer la teneur des offres avant d’en choisir une. Pour les contrats les plus complets, il sera possible d’inclure les réparations d’envergure, les dépannages, et même le ramonage de cheminée.

Quels sont les avantages de souscrire un contrat d’entretien ?

Il faut d’abord savoir que si l’entretien annuel de la chaudière est obligatoire, la souscription d’un contrat d’entretien ne l’est pas. Aussi, il est tout à fait possible de faire appel à un prestataire quand vient le temps de la révision. Pour un fonctionnement optimal, il est préférable de procéder à la visite au moment opportun. Deux périodes s’y prêtent particulièrement : au début de l’automne pour être prêt pour l’hiver, ou juste après l’hiver après qu’il ait fonctionné durant un certain moment. Il faut tout de même savoir que l’entretien annuel demandé par la loi n’est que le minimum et qu’il est tout à fait possible de réviser la chaudière plusieurs fois par an. Mais pour s’assurer une prestation plus complète, plus sûre et plus avantageuse, la souscription d’un contrat peut être nécessaire. Il permettra des économies (si les pannes sont prises en compte) ainsi qu’un fonctionnement et une longévité optimaux (surtout si les interventions sont récurrentes).

Plan du site